Discours de l’Ambassadeur Eric Stromayer à la prestation de serment des volontaires du Corps de la Paix

Discours de l’Ambassadeur Stromayer
Prestation de serment des volontaires du Corps de la Paix
Résidence de l’Ambassadeur, 23 août 2019 

Excellence Monsieur le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile
Mesdames et Messieurs les représentants du Corps diplomatique et des Organisations Internationales
Chers partenaires
Chers collègues
Distingués invités
Chers volontaires et amis
Mesdames et messieurs,

Bonjour à tous et merci d’être venus. Mon épouse Susmita et moi sommes heureux de vous accueillir dans notre résidence. En tant qu’ancien volontaire du Corps de la Paix, c’est un réel privilège pour moi de présider aujourd’hui à la cérémonie de prestation de serment des tous nouveaux volontaires du Corps de la Paix.

Fondé par le Président John Kennedy, le Corps de la Paix existe depuis 1961 ; et nous sommes fiers que son existence au Togo remonte presqu’à cette date. Depuis 1962, près de 3000 volontaires ont servi ici. Les volontaires travaillent aux côtés des Togolais pour soutenir différents projets d’éducation initiés par les communautés dans les domaines de la santé, de l’agriculture, et en anglais, entre autres.

Je voudrais vous en dire plus sur les volontaires qui se rendront dans vos communautés.  Ils sont issus de toutes les régions des Etats-Unis, de l’Alaska à la Floride, et leur tranche d’âge se situe entre 21 et 53 ans, par conséquent, nous disposons d’un vaste pool de compétences. Ils viennent d’achever plusieurs semaines de formation et sont impatients de travailler au sein de leurs communautés respectives. J’espère que vous aurez l’opportunité de faire la connaissance de certains d’entre eux à la fin de la cérémonie. Je voudrais également relever que je suis fier de ces volontaires qui feront la même chose que moi lorsque j’ai prêté serment d’abord, en tant que volontaire en 1982, et ensuite en tant qu’Ambassadeur des Etats-Unis au Togo, pour soutenir et défendre la Constitution des Etats-Unis d’Amérique.

Il convient de relever que tous les officiels américains prêtent le même serment indépendamment de leur niveau de responsabilité.

Avant de poursuivre, j’aimerais remercier certains de nos partenaires du gouvernement togolais. En l’absence d’un soutien fort important de votre part, nos volontaires du Corps de la Paix ne seraient pas en mesure de remplir leur mission. Nous comptons sur votre appui et collaboration constants étant donné que nous travaillons ensemble pour permettre au Togo d’atteindre ses objectifs.

Je voudrais également exprimer ma gratitude aux communautés et aux personnes qui travaillent avec eux. Le soutien de la communauté est un élément clé du succès du volontaire, et nous sommes reconnaissants pour votre hospitalité et vos efforts qui leur permettent autant que possible de vivre une expérience enrichissante et en toute sécurité.

A présent, je voudrais exprimer ma profonde gratitude à nos nouveaux volontaires en anglais.

First, congratulations for choosing to volunteer in Togo for the next two years. And thank you for your service.  Having served as a Volunteer in Senegal in the early 1980s, I can honestly tell you that you will be the true representatives of the United States to the Togolese you meet because, unlike most of us who reside here, you will be living with them on a daily basis, eating their food, experiencing their culture, and celebrating their festivals and cultural events.  In the end, you will be for many you meet, the enduring face of our country and the American people. 

In my case, in 2016, 33 years after I left Peace Corps in Washington as Acting Deputy Assistant Secretary of State I got a call from a young officer in the Senegalese army, in the US on a US government sponsored training program.  Aziz said “my parents said I had to find you.”  After a memorable weekend showing him the sights in and around DC, he sent me copies of a picture of his family and a worn and treasured photo his mother gave him, of me with him in their courtyard in 1982.  At the time he was less than two years old.  So yes, years from now, people will remember your names for the impact you made in their communities.  With this distinction comes the responsibility of representing the best of the American people, and I know that you will make us proud.

Thank you again for your service and bon courage!

And now, let’s begin the swearing-in.

Nous pouvons désormais commencer la cérémonie proprement dite.