Corps de la Paix

Le Corps de la paix a commencé ses activités au Togo en août 1962 avec plus de 50 ans d’activité ininterrompue et plus de 2 600 bénévoles qui ont servi dans divers programmes à travers le pays. Peace Corps Togo compte actuellement 94 bénévoles dans trois domaines de programme: Santé communautaire et Prévention du paludisme, Action environnementale / Sécurité alimentaire, et Éducation en anglais et genre.

Aider les populations des pays intéressés à satisfaire leurs besoins en hommes et femmes formés;

Aider à promouvoir une meilleure compréhension des Américains de la part des peuples desservis;

Aider à promouvoir une meilleure compréhension des autres peuples de la part de tous les Américains.

Depuis 1961, le Corps de la Paix a servi dans 137 pays en développement. Elle dessert actuellement 71 pays, dont 26 en Afrique. En 40 ans de service, le Corps de la Paix a recruté, formé et nommé plus de 170 000 Volontaires pour servir les peuples des cinq continents.

Les volontaires du Corps de la paix sont sélectionnés parmi différents groupes d’âge, origines et expériences. Ils sont envoyés aux pays en fonction de leurs compétences et aptitudes et des besoins de développement de ces pays. Une fois arrivés dans le pays d’accueil, ils participent à un programme de formation linguistique, technique et culturelle de dix semaines. À la fin de cette formation, ils jurent et acceptent de servir ce pays pendant deux ans. Le Corps de la paix est responsable de la formation et des soins de santé des bénévoles et offre une allocation de subsistance modeste. La communauté du pays hôte partage la responsabilité du logement et de la sécurité des volontaires.

Le programme CHAP, lancé en juin 1995, a pour but d’aider le ministère de la Santé et d’autres partenaires à développer et à développer les activités de santé communautaire dans les zones rurales et à soutenir ces groupes dans leurs efforts de lutte contre la pandémie du VIH / Les infections sexuellement transmissibles au Togo.

En collaboration avec leurs partenaires, CHAP Volunteers forme, aide et supervise les agents de santé communautaires, les agents de l’unité périphérique de santé (USP), les enseignants, les pairs éducateurs et les comités de village sur la santé et le développement, Promouvoir un changement de comportement sain. Les programmes prioritaires de santé auxquels participent les volontaires sont: 1) les programmes nationaux de lutte contre le paludisme, les maladies diarrhéiques, le VIH / sida et l’éradication du ver de Guinée, 2) le suivi et la promotion de la croissance, la vaccination et la planification familiale; De la population jeune.

La direction et l’orientation technique de ces activités relèvent de la Division de la santé communautaire du Ministère de la santé. Les volontaires collaborent étroitement avec les services de santé périphériques, les services de santé préfectorale et régionale (DPS, DRS), ainsi qu’avec plusieurs associations et ONG travaillant dans leur domaine d’activité, comme l’Association Togolaise pour le Bien-Etre Familial (ATBEF) Pour le bien-être de la famille), la Croix-Rouge du Togo et les associations de personnes vivant avec le VIH / SIDA.

Le programme Action et sécurité alimentaire (EAFS) répond au manque de sensibilisation aux effets négatifs potentiels de certaines pratiques agricoles sur l’environnement et à la connaissance des techniques agroforestières durables qui peuvent permettre une meilleure gestion des ressources naturelles.

Les bénévoles de ce programme travaillent avec les agriculteurs, les coopératives agricoles et les étudiants. Dans les écoles, ils fournissent une formation théorique et conduisent des sessions pratiques d’éducation environnementale avec des élèves des niveaux primaire et secondaire. Avec les agriculteurs, ils étudient les moyens d’introduire et de promouvoir de nouvelles activités et de développer des produits agricoles générateurs de revenus pour assurer la sécurité alimentaire de la famille.

Ce programme collabore étroitement sur le terrain avec les conseillers agricoles de l’ICAT (Institut de Conseil et d’Appui Technique) du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche.

Le projet EGE combine l’enseignement de l’anglais comme langue étrangère (TEFL) et des techniques d’équité entre les sexes afin d’augmenter le nombre de filles qui s’inscrivent et terminent l’enseignement secondaire. L’approche est basée sur des principes éprouvés de la philosophie de Corps de la Paix de développement de base. Dans tous les efforts déployés par le Corps de la paix, en particulier au cours de la dernière décennie, l’accent a été mis sur le genre et le développement. Dans le secteur de l’éducation, les volontaires sont efficaces parce qu’ils croient que l’éducation mène à l’autonomisation, ce qui permet le développement.

En tant que tâche principale, les volontaires de l’EGE enseigneront l’anglais et travailleront en étroite collaboration avec leurs homologues togolais afin d’accroître la capacité d’enseignement des enseignants togolais d’anglais et de travailler à incorporer des pratiques équitables en matière de genre en classe et par des activités parascolaires.

En plus de ces grands projets, les volontaires du Corps de la Paix collaborent avec leurs communautés à la conception, à la mise en œuvre et à l’évaluation de divers projets et activités de développement communautaire.

Soutien aux petits projets de développement communautaire en tant qu’agents de développement communautaire, les volontaires du Corps de la paix collaborent avec les communautés hôtes à de petits projets de développement participatif. Ils aident également ces communautés à mobiliser les ressources locales et à chercher du financement. Les projets et activités souvent recherchés par les communautés sont ceux liés à l’amélioration de l’approvisionnement en eau potable, à la construction et à l’équipement des structures de santé et d’éducation; La production, la conservation et la transformation des produits agricoles et la protection de l’environnement.

Ce programme vise à accroître la sensibilisation à l’importance du genre dans le processus de développement. Il promeut des projets et des activités conçus pour éduquer et mobiliser les femmes et les filles afin qu’elles participent pleinement au développement du Togo. Les bénévoles organisent des activités de collecte de fonds pour soutenir les bourses de filles et d’autres projets visant à améliorer l’état des filles et des femmes togolaises.